10% de réduction à l'achat de plus de 5 articles !

Améliorer la respiration pour le cyclisme

Vous pouvez profiter d'une séance de vélo, mais vous ne tarderez pas à vous fatiguer. Lorsque vous êtes essoufflé, cela signifie que vous avez atteint votre limite d’oxygène. Vos muscles ont besoin de plus d’oxygène que ce que votre corps peut en créer pour que vous puissiez pédaler et continuer.

Quand on pédale plus vite, on respire fort, mais ce n'est pas le but. Le but est de pédaler plus vite et de respirer plus pleinement. Lorsque vous respirez efficacement, vos performances cyclistes s’améliorent. Si vous êtes un cycliste de compétition, cela vous aidera à forcer le rythme de course au départ et plus longtemps.

Que vous soyez adepte du vélo en extérieur ou en salle, vous devez pédaler plus fort et plus vite, plus longtemps. Voici quelques solutions pour vous aider à mieux respirer en faisant du vélo :

1. Respiration nasale

La respiration nasale consiste à respirer par le nez en faisant du vélo. Vous pouvez vous entraîner à respirer par le nez. Ce faisant, il vous aide à conquérir les entraînements d’intensité moyenne à élevée. La respiration nasale permet à vos poumons d'extraire de l'oxygène lors de l'expiration. Cela se traduit par une augmentation de l’apport en oxygène de 10 à 20 %.

2. Fréquences de la zone cardiaque

Les fréquences des zones cardiaques vous permettent d’analyser l’intensité du travail de votre système cardiovasculaire. Le point culminant est la fréquence cardiaque maximale et les zones de fréquence cardiaque calculent l'intensité de l'effort physique que vous effectuez. Vous pouvez télécharger une application sur votre appareil mobile qui surveille les fréquences des zones cardiaques.

3. Synchronisez votre pédalage avec votre respiration

Vous pouvez synchroniser votre pédalage avec votre respiration. Vous devez inspirer trois fois et expirer cinq fois en pédalant. En le faisant intentionnellement, votre corps fonctionnera en harmonie avec votre respiration. Cela vous distraira de l'effort nécessaire pour faire chacun d'eux seul. Vous devez découvrir votre flow en pédalant. Une fois que vous y parvenez, vous pouvez augmenter la vitesse de cyclisme sans souffler ni souffler.

4. Faites du yoga

Les cyclistes doivent suivre des cours de yoga pour améliorer leurs techniques de respiration et améliorer leur flexibilité. Le yoga vous aide à pratiquer une respiration consciente, ce qui améliore vos performances. Bien que respirer ne soit pas quelque chose que vous faites consciemment, vous devriez essayer de respirer consciemment de temps en temps, car cela vous aidera à devenir plus fort et à mieux respirer.

5. Techniques de respiration

Voici trois techniques de respiration que tous les cyclistes doivent pratiquer :

  • Respiration à trois inspirations et trois expirations – Expirez pendant 3 secondes, puis inspirez pendant 3 secondes. Placez vos mains en haut de votre abdomen pour sentir votre ventre lorsque vous inspirez et expirez.
  • Respiration du nombre de coups de pédale – Inspirez pendant 3 coups descendants, expirez pendant 5 coups descendants. Lorsque vous expirez, émettez un « sss » fort. À chaque expiration, appuyez les muscles de votre ventre vers la colonne vertébrale. Vous pouvez diminuer ou augmenter le nombre de coups de pédale en fonction de votre capacité pulmonaire et du parcours. Cependant, vous devez effectuer davantage de coups de pédale lorsque vous expirez.
  • Attitude Respiration – Marchez comme vous le faites habituellement. Pendant que vous marchez, vous devez expirer, retenir votre souffle et faire dix pas. Vous devez respirer normalement pendant deux à trois pas. Ensuite, vous devez retenir votre souffle et faire quinze pas. Vous devez répéter jusqu'à atteindre 50 ans.

6. Respirez par l’intestin

En vieillissant, votre capacité pulmonaire diminue. À 30 ans, votre capacité pulmonaire commence à diminuer. Vous perdez 10 % de votre capacité pulmonaire chaque année. Si vous êtes un cycliste dans la vingtaine, votre capacité pulmonaire est deux fois supérieure à celle d’une personne dans les 80 ans. Vous devez apprendre à augmenter la quantité d’oxygène dans les poumons à chaque respiration.

Cela vous aidera à ralentir le processus et à augmenter votre apport en oxygène. Vous devez expirer et vider vos poumons. Ce faisant, vous autorisez un apport accru d’oxygène lorsque vous inspirez.

7. Appareil d'entraînement respiratoire

Puisque nous avons déjà évoqué la nécessité d’augmenter votre consommation d’oxygène pour mieux respirer, vous pouvez utiliser un appareil d’entraînement respiratoire pour y parvenir. Vous pouvez entraîner votre système respiratoire à augmenter votre apport en oxygène et à faire du vélo plus longtemps sans perdre le souffle.

Un appareil d'entraînement respiratoire entraîne simultanément vos muscles inspiratoires et expiratoires. Vous pouvez également ajuster les niveaux. Vous pouvez choisir parmi différents réglages de respiration et niveaux de réglage. Si vous avez du mal à respirer et que cela se met entre vous et votre amour du cyclisme, vous devez entraîner votre système respiratoire.

Avec plusieurs appareils d’entraînement respiratoire disponibles, lequel vous convient le mieux ?

Vous devez investir dans l’ Orygen Dual Valve . C'est un moyen abordable et efficace de renforcer votre système respiratoire et de faire travailler vos muscles inspiratoires et expiratoires. En quelques semaines seulement, vous verrez vos performances respiratoires et cyclistes monter en flèche.

Orygen Double Valve

Un appareil d'entraînement respiratoire est un moyen sûr et efficace pour les personnes de tous âges d'améliorer leur respiration pour faire du vélo. Vous pouvez combiner les différentes méthodes pour améliorer votre respiration à vélo avec un appareil d'entraînement respiratoire. Vous vous retrouverez à mieux respirer et à faire du vélo plus longtemps en un rien de temps.